04/07/2015

Pour la Grèce c'est le contaire

Fin du démantèlement punitif de l'industrie allemande après la guerre 1940-1945

C'est par l'intégration dans la CECA (prémices de l'Union Européenne ) que l'Allemagne fut en état de retrouver la prospérité. (*)

Tandis que la finance organise la punition de la Grèce et l'enchaîne dans le cadre de l'euro et de l'Union Européenne.

Pour comparer voir (*wikipedia)   

https://fr.wikipedia.org/wiki/Plans_alli%C3%A9s_pour_l'in...

 

 

" ...

 

Fin de démantèlement

 

Le démantèlement de l'industrie allemande continua, et en 1949, Konrad Adenauer écrivit aux Alliés leur demandant d’y mettre fin, citant la contradiction inhérente entre l'encouragement de la croissance industrielle et la suppression des usines et aussi l'impopularité de cette politique[47]. (voir aussi : Retranscription de la lettre de Konrad Adenauer à Robert Schuman. Bonn, le 26 Juillet 1949, Retranscription du message d'Ernest Bevin à Robert Schuman demandant un réexamen de la politique de démantèlement). Le démantèlement était alors soutenu principalement par les Français, mais l'accord de Petersberg en novembre 1949 réduisit considérablement son importance, bien que le démantèlement d’usines de moindre importance continua jusqu'en 1951[48].

 

En 1951, l'Allemagne de l'Ouest accepta de rejoindre la Communauté européenne du charbon et l'acier (CECA) l'année suivante. Cela impliquait que certaines des restrictions économiques sur les capacités de production et sur la production réelle qui étaient imposées par l'Autorité internationale de la Ruhr (IRA) étaient levées, et que le rôle de l’IRA était repris par la CECA[49]... "

CH-monstres tous 5°.jpg

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.