25/02/2016

Le nom d'Umberto Eco ( 1)

Est celui d'un homme qui a significativement enrichi ma façon d'appréhender le monde.

Petite lectrice non-universitaire, j'ai savouré ses romans avec gourmandise et découvert  ses travaux  de sémiotique avec une laborieuse curiosité magistralement récompensée.

Cette science des signes triturée au plus profond de l'être peut aider les humains à se comprendre mieux ou à comprendre pourquoi ils éprouvent tant de difficultés à se comprendre.

CH-ROSE BRUNO PHOTO 3°.jpg

image: une rose est une rose est une rose ...

 

Voici à mon sens le plus bel hommage qui lui est rendu:

"...

L'hommage de l'Association Française de Sémiotique à Umberto Eco

Pour Umberto Eco

Tous les commentaires s’émerveillent de la multiplication des rôles thématiques d’écriture dans un seul homme: l’historien, le philosophe, le sémioticien, le romancier, le chroniqueur, l’éditorialiste. Pour nous, c’est sans doute le sémioticien qui prime. Mais avec une particularité qui le rend unique: l’alliance entre la pensée spéculative la plus exigeante et la pensée figurative la plus proche du monde, celle qui fait fourmiller les anecdotes, les dernières blagues et les créations sensibles.

Cette alliance ne se trouve pas seulement dans la distribution des différents genres d’écriture auxquels il s’est livré, l’essai théorique ou le roman par exemple. Elle ne se dispose pas comme sur un écheveau rhétorique, entre argument et exemple. Non. Cette alliance se trouve au sein de chacun de ces genres, de chacun de ces textes, intimement nouée à tout instant, faisant écouter la musique particulière de son énonciation. Il y a de la faconde dans le concept, et l’abstraction théorique s’immisce dans le récit le plus truculent. Les deux régimes du sens sont chez lui indissociables.

C’est par ce fabuleux entrelacs qu’il nous fascine. La traversée de tous les discours de l’époque, savants et populaires, épistémologiques aussi bien que médiatiques, qu’ils soient apparemment abscons ou faussement lumineux, nous fait penser au Rabelais du «Tiers-Livre». Ce qui fait d’Umberto Eco un homme de la Renaissance.

..."

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20160224.OBS5245/pourquoi-umberto-eco-nous-fascine.html

 

Les commentaires sont fermés.